POUR LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN INTÉGRAL
    SUIVEZ-NOUS

BPRZ – New Books Available

Nouveaux Livres Disponibles

Les Evangiles à l’épreuve de l’histoire : légendes pieuses ou récits véridiques ?

Bruno Bioul

Artège , (février 2018)

Résumé

L’historien fait une synthèse des recherches historiques et archéologiques récentes et anciennes sur les Evangiles. Il se questionne sur la cohérence des textes, leur véracité et ce qu’ils font comprendre du contexte de l’époque. ©Electre 2018

L’Evangile de la rencontre : Jésus et la Samaritaine

Philippe Mac Leod

Artège , (février 2018)

Résumé

Analyse approfondie de la rencontre du Christ avec la Samaritaine relaté dans l’Evangile de saint Jean. En gardant anonyme la femme avec laquelle s’effectue l’échange verbal et en la qualifiant par le nom d’une province ambivalente dans l’opinion publique, le texte permet de centrer la valeur de la rencontre sur la parole et la profondeur de la communication. ©Electre 2018

La vie de Thérèse d’Avila divisée en cinq parties et illustrée de témoignages et de lettres du XVIe siècle. ©Electre 2018

Réunit la production littéraire de la mystique : récits intimes, traités doctrinaux, psaumes, écrits humoristiques, etc. Avec en fin d’ouvrage ses 31 poèmes connus, en version bilingue. ©Electre 2018

Second volume des oeuvres de sainte Thérèse d’Avila qui met en évidence son itinéraire spirituel et sa quête mystique. ©Electre 2018

Le grand livre de Thérèse d’Avila sur l’oraison. Elle y explique comment parvenir à l’union mystique en suivant un chemin composé de sept étapes, les sept demeures de l’âme.

La sainte retrace l’histoire de sa vie, de son enfance à Avila jusqu’à ses derniers jours, en passant par son entrée dans les ordres, la grave maladie qui la frappe, la fondation du carmel réformé d’Alcala, etc. Elle raconte également son cheminement spirituel. ©Electre 2018

Une autobiographie de Thérèse d’Avila constituée à la fois du récit d’une confession et des leçons d’un docteur en spiritualité. ©Electre 2018

La sainte retrace l’histoire de sa vie, de son enfance à Avila jusqu’à ses derniers jours, en passant par son entrée dans les ordres, la grave maladie qui la frappe, la fondation du carmel réformé d’Alcala, etc. Elle raconte également son cheminement spirituel. ©Electre 2018

Un recueil qui rassemble les méditations de Thérèse d’Avila sur l’Evangile et des citations des Ecritures présentées dans l’ordre des livres bibliques. ©Electre 2018

Christiane Rancé signe avec talent une très belle évocation de Thérèse d’Avila. Tout y est, de la figure incandescente de Thérèse à l’âme et l’histoire de cette terre d’Espagne que nous découvrons si profondément mystique et ardente. Magnifique !

Impossible d’évoquer Éloi Leclerc sans citer ce titre phare, ce livre, devenu au fil des années un grand chef-d’oeuvre de la littérature spirituelle chrétienne. À travers un moment crucial de la vie de François d’Assise, Éloi Leclerc met en lumière – et avec quel talent ! – la sagesse et l’humilité d’un grand saint.

Une synthèse d’articles de l’historien carmélite consacrés à l’enseignement et à la pratique spirituelle de Thérèse d’Avila, qui permet d’aborder facilement la doctrine de la réformatrice de l’ordre du Carmel. ©Electre 2018

L’itinéraire complet du progrès spirituel depuis l’état précaire du chrétien qui côtoie le péché grave jusqu’à la consommation suprême de la perfection ici-bas : le mariage spirituel. L’une des oeuvres majeures de la fondatrice de l’ordre des Carmes, qui compte environ 20.000 religieux actuellement. ©Electre 2018

Peut-on raconter Dieu ? Peut-on raconter l’histoire des hommes et en même temps montrer comment Dieu s’y infiltre ? Voilà le pari que relève Luc, auteur des Actes des apôtres. Il fut le premier à écrire un Evangile suivi d’une histoire des débuts du christianisme. Personne, dans l’Antiquité, ne répétera ce geste après lui. Sans lui, nous ignorerions quelles furent les débuts obscurs et risqués de ce mouvement religieux. Daniel Marguerat expose avec clarté comment Luc construit son grand récit des origines chrétiennes : ses compétences d’écrivain, son intérêt pour l’histoire, les orientations de sa théologie. Aujourd’hui où la chrétienté se découvre fragilisée, il est urgent de retrouver d’où vient le christianisme et de quelles valeurs il s’est construit à sa naissance. Luc écrit son oeuvre à une époque troublée, où le christianisme cherche son identité dans un marché religieux très conflictuel. Il cherche à dire de quels liens avec le judaïsme naît le christianisme. L’auteur montre que l’identité chrétienne se profile entre Jérusalem et Rome, profitant à la fois de l’héritage des promesses faites à Israël et de l’universalité de l’empire romain.

Daniel Marguerat, professeur honoraire de sciences bibliques à l’université de Lausanne, est un spécialiste internationalement reconnu des origines du christianisme. Auteur d’un grand commentaire des Actes des apôtres (2015), déjà traduit en plusieurs langues, il a publié de nombreux ouvrages sur Jésus de Nazareth et codirigé Le Nouveau Testament commenté (Bayard-Labor et Fides).

Dans un style chaleureux, le père Richard Veras nous propose une véritable rencontre avec le Christ. A travers les personnages et les épisodes mouvementés de l’Ancien et du Nouveau Testament, dans une quête passionnante, il illumine avec une merveilleuse simplicité les chemins que Dieu emprunte pour se révéler à nous et nous transformer, en faisant de nos faiblesses de véritables trésors. Comme la Samaritaine, les Apôtres et tant de témoins, l’auteur nous appelle à devenir disciples et missionnaires à la suite du Christ pour être à son image dans le monde d’aujourd’hui. Un véritable défi nous est lancé au fil de ces pages : saurons-nous reconnaître la présence réelle, vivante, aimante de Jésus en nous et dans l’autre ?

Bibliste renommé et professeur au séminaire de New York, le père Veras est membre du mouvement Communion et Libération et l’un des contributeurs les plus appréciés des lecteurs de Magnificat aux Etats-Unis.

Encore un livre sur saint Thomas, dira-t-on. Que pourrait ajouter celui-ci à tout ce qui existe déjà ? Nous voudrions d’abord dans cet ouvrage répondre simplement mais en vérité, et en lisant les textes eux-mêmes de saint Thomas et d’Aristote, à certaines objections ou lieux communs entendus ou lus plus ou moins régulièrement, qui empêchent de commencer à vouloir connaître la pensée de frère Thomas. Il s’agit de mettre en évidence la grande richesse, pour l’intelligence et le coeur humains, de sa pensée philosophique, de ses analyses, de ses manières de poser les questions et d’interroger le réel. Un préambule pour une introduction à la philosophie de Thomas, telle est essentiellement l’intention de ces quatre études et non pas une introduction à la philosophie thomasienne purement et simplement. Elles cherchent ainsi à définir l’esprit d’un apprentissage philosophique qui a aussi en lui tout ce qui convient pour aider à un apprentissage théologique et spirituel, mystique même.

Jean-Baptiste Echivard, du Foyer Marie Jean, docteur en philosophie, a enseigné de nombreuses années en classe de Terminales et à l’IPC-Facultés libres de Philosophie et de Psychologie. Il a publié une dizaine d’ouvrages de philosophie, en particulier une introduction à la philosophie à partir des thèmes du programme de Terminales.

Pourquoi avons-nous tant de mal à nous engager ? Quelle est la légitimité d’un prêtre pour parler de sexualité ? Peut-on être célibataire et heureux ? Etes-vous pour ou contre les relations sexuelles avant le mariage ? Etre fidèle, ça veut dire quoi exactement ? Comment concilier amour et sexualité dans nos vies ? Le divorce n’est-il pas préférable à un mariage malheureux ?… Pour la première fois, un évêque et une sexologue confrontent leurs points de vue dans cet échange organisé par Arthur Herlin. Thérèse Hargot offre une vision décomplexée, franche et incarnée et Mgr Emmanuel Gobilliard montre dans ses réponses que l’Eglise peut parler de tout, sans tabous. Car, oui, un dialogue est possible et il est nécessaire !

Mgr Emmanuel Gobilliard est évêque auxiliaire de Lyon (auprès de Mgr Barbarin) depuis 2016. Il est l’ancien recteur de la cathédrale du Puy en Velay. Thérèse Hargot est philosophe, sexologue, éducatrice en vie affective, relationnelle et sexuelle auprès des adolescents et des jeunes. Elle a publié Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) chez Albin Michel en 2016. Arthur Herlin est journaliste vaticaniste au sein de l’agence de presse I-Médias.

Ces 36 fiches pratiques, de quatre pages chacune, présentent dans un style direct et abordable des conseils tirés de saint Ignace de Loyola et de ses Exercices Spirituels. Elles se déclinent sous la forme de verbes aux significations apparemment contradictoires comme « parler, se taire » ou « grandir, s’abaisser », ou encore en faisant appel à des vices ou à des vertus comme l’espérance ou le courage, ou bien avec des propos stimulants tenus par le pape François. Les textes présentés dans ce guide sont accessibles à toute personne souhaitant approfondir sa foi et désireuse d’un accompagnement spirituel quotidien et concret. Au fil des pages résonne la joie de l’amour si chère au pape François.

Anne-Marie Aitken est religieuse xavière, et Thierry Lamboley prêtre de la Compagnie de Jésus. Tous les deux font partie de l’équipe d’animation de la revue Vers Dimanche depuis sa création en 2008.

Les extraordinaires avancées de la science placent entre nos mains de nouveaux pouvoirs, des plus prometteurs aux plus menaçants. Avec la possibilité d’intervenir aujourd’hui sur l’origine de la vie humaine, nous sommes entrés dans l’ère du « bébé sur mesure». Dans cet essai décapant, l’auteur nous entraîne à explorer ce qui se trame dans le secret des labos, où des bébés génétiquement modifiés sont déjà nés. A quoi ressemblerait le « monde des meilleurs», un monde où les êtres humains, en plus d’être triés, seraient améliorés, voire « augmentés » ? Les générations futures seront-elles encore libres de faire des bébés sous la couette ou allons-nous vers un « avenir sans sexe » où la fabrication des bébés serait confiée à des experts ? Ce livre accessible à tous aide à saisir les basculements qui s’opèrent dans le domaine de la procréation artificielle.  Avec un optimisme réaliste, Blanche Streb appelle à une prise de conscience sur le fol emballement de la technique qui nous détourne d’un progrès pleinement humain et propose quelques clés pour encourager un sursaut éthique pour l’humanité. « Quel homme voulons-nous dans le monde de demain » ? Cette question se pose à chacun… Blanche Streb est docteur en pharmacie. Après avoir travaillé douze ans en recherche et développement dans l’industrie pharmaceutique, elle est aujourd’hui directrice de la formation et de la recherche pour Alliance VITA.

Blanche Streb est docteur en pharmacie. Après 12 ans dans l’industrie pharmaceutique, elle a rejoint Alliance VITA comme directrice de la formation et de la recherche.

Révision des lois de bioéthique, phénomène migratoire de masse, crise écologique planétaire… Sur ces sujets d’actualité brûlante, la Bible offre-t-elle un réservoir de sens ? Peut-elle aussi inspirer un style d’action aux chrétiens impliqués dans les débats en cours ? A quelles conditions leur engagement peut-il être crédible et efficient ? A ces questions, l’auteur répond sans détour en s’appuyant sur sa profonde connaissance biblique et sa conviction que les Ecritures peuvent éclairer puissamment la  » crise de l’homme  » que traverse notre civilisation. Ce faisant, et parce que la sagesse biblique se veut en lien avec l’universel, Anne-Marie Pelletier montre que la défense de la vie et de l’humanité est un combat où la voix des chrétiens peut rejoindre nos contemporains.

Anne-Marie Pelletier, née en 1946, est agrégée de lettres modernes et docteur en sciences des religions. Spécialiste d’herméneutique biblique, elle enseigne à la Faculté Notre-Dame (Paris). Elle est l’auteur d’ouvrages de référence comme D’âge en âge, les Ecritures (Cerf/Lessius, 2004), Le signe de la femme (Cerf, 2006), Le livre d’Isaïe ou l’histoire au prisme de la prophétie (Cerf/Médiaspaul, 2008). Lauréate du Prix Ratzinger en 2014, elle a publié chez Salvator, en 2018, La mesure de l’amour : chemin de croix.

Nous voulons partager : l’évangélisation reste possible au coeur d’une culture tout à la fois à recevoir, à restaurer, à construire et à transmettre.

S’il n’a jamais écrit, ni voulu écrire un traité sur le diaconat. le cardinal a eu cependant des idées très claires qui apparaissent notamment dans les homélies qu’il a prononcées lors des ordinations diaconales. Les témoignages recueillis le confirment, il avait des convictions très précises sur un certain nombre de points fondamentaux. En revanche, dans l’appel à des hommes à devenir diacres, la mise en oeuvre du diaconat dans son diocèse, les responsabilités confiées à des diacres, il a manifesté un grand pragmatisme. Dans les pages qui suivent, on trouvera donc à la fois des éléments qui sortent directement de la bouche du cardinal et des témoignages de personnes qui rapportent ce qu’elles ont connu ou vécu.

Alain Desjonquères est diacre permanent dans le diocèse de Paris.

Nouveaux DVDs Disponibles

Au plaisir de Dieu – L’intégrale : D’après l’oeuvre de Jean d’Ormesson

MAZOYER ROBERT

Koba Films , (octobre 2017)Dvd

Résumé

  1. Le Duc Sosthène de Plessis-Vaudreuil vit dans son château au sein de sa nombreuse descendance. Il tente d’y maintenir, non sans difficulté, le respect des traditions, de la famille et l’amour de Dieu. La première guerre mondiale va faire éclater ce qui semblait immuable et laisser une trace sanglante au sein de la famille de Plessis-Vaudreuil.

Dans les forêts de Sibérie

Sylvain Tesson, magnifique aventurier-voyageur et écrivain talentueux, a passé six mois près du lac Baïkal. Il en a rapporté un livre, qui a eu un beau succès. Son adaptation au cinéma procure une « expérience sensorielle » unique. Le froid, le silence, l’espace, la solitude… : après ce film, vous ne verrez plus votre quotidien de la même façon. Grandiose !

« Dépaysant et que bienfaisant » (Le Monde) – « Sublime » (Ouest France) – « Une oeuvre exaltante » (aVoir-aLire) – « Magnifique » (Paris Match) – « Une enivrante ode à la nature » (La Croix)

Et les mistrals gagnants

Anne-Dauphine Julliand

L’avis de La Procure

Anne-Dauphine Julliand réalisatrice et auteur de  » Deux petits pas dans le sable mouillé » signe un documentaire bouleversant, lumineuse leçon de vie reçue d’enfants malades. Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual entre six et neuf ans ont en commun d’être des enfants et d’être lourdement malades. Ils vivent dans l’instant. Avec humour et surtout l’énergie optimiste de l’enfance, ils nous prennent par la main, nous en traînent dans leur monde et nous font partager leurs jeux, leurs joies, leurs rires, leurs rêves, leur maladie. Tous ensembles, chacun à sa façon, ils distillent une inoubliable leçon de vie. Avec beaucoup de sérénité et d’amour, ces cinq petits bouts d’homme nous invitent à vivre l’instant présent et à constamment renouer avec la vie. Ces enfants qui sont juste des enfants nous montrent le chemin du bonheur. Sur un sujet aussi di » cile, Anne-Dauphine Julliand parvient pourtant à o. rir un fi lm empli de rires, de petits bonheurs, de lumière, en un mot, de vie. « Des histoires touchantes, de belles leçons de vie par des enfants à qui rien n’est épargné. Quelle force, quelle espérance ! Un joli cadeau pour cette fin d’année. » (Bernadette, libraire à Rouen) « Un film à hauteur d’enfant, sur la vie tout simplement. Poignant et joyeux ! À ne pas manquer. » (Jean-François, libraire à Paris) « Quelle énergie, quelle joie de vivre chez ses enfants atteints de maladie, un film empreint de délicatesse à offrir pour petits et grands à Noël. Bravo à la réalisatrice. » (Anne, libraire à Paris)

The tree of life : L’arbre de vie

Terrence Malick  (octobre 2011) Dvd

Résumé

Jack a grandi entre une mère aimante quoique un peu distante et un père autoritaire. Un père doué qui veut faire de son fils un homme aguerri. Nous le retrouvons plus tard, devenu adulte… « Où étais-tu quand je créais le monde ? quand les étoiles éclataient en chant d’allégresse ? » Ce film peut être vu comme la réponse de Dieu aux questions révoltées de Job – la beauté de la Création face au problème du mal. Ou bien comme le choix qui s’offre à nous entre la grâce et la nature. Ou encore on admirera l’art immense de Terrence Malick pour filmer ses personnages. Comme tous les chefs-d’oeuvre, cette Palme d’Or offre de nombreuses lectures. L’éducation, le pardon, l’acceptation de soi et des autres… : ce film imprégné de spiritualité – le titre est une allusion à la Genèse – embrasse tout ce qui fait un homme. « Un long et magnifique poème empreint de mysticisme, traversé d’images sublimes, baignées de nature et à l’affût de la grâce. »

Nos meilleures années

Marco Tullio (1950-….) Giordana

Pyramide Vidéo , (novembre 2016)

J’ai vu et revu à cinq reprises « Nos meilleures années » et j’en suis toujours plus charmé, captivé, ému? Et je ne sais pas pourquoi – ou presque -, j’aime l’Italie, j’aime Rome, j’aime les fresques familiales, mais l’histoire de Nicola et Matteo, ces deux frères surpris à la sortie de leurs études l’été 1966, leurs rencontres, leurs amours, leurs drames? Rome, Florence, Stromboli, les parents, les amis : cette histoire-là a quelque chose de plus qui me touche en plein coeur. Plus de 4 heures, deux époques ; moteur !

LION

In 1986, in Khandwa, India, the 5 year-old boy Saroo lives a very poor but happy life with his mother Kamla, his older brother Guddu and his younger sister Shekila. Kamla works carrying stones during the night shift and Guddu also works in the night in the Central Station. One night, Saroo insists on going with Guddu to his work and does not resist and sleeps. Guddu leaves Saroo sleeping on a bank I the station and asks him to stay there until he returns. However the boy wakes up in the middle of the night and decides to seek out his brother in a train. He sleeps again and he wakes up in Calcutta, West Bengal, and 1,600 km east of Khandwa. Saroo does not speak Bengali, only Hindi, and lives on the street of the big city. One day, a young man brings Saroo to the police station and he is sent of an institution for children. In 1987, Saroo is adopted by an Australian family and moves to Hobart, Tasmania. He is raised with love by his foster parents and one day, he goes to an Indian party promoted by his Indian mates from the university with his girlfriend Lucy. He tells the story of his childhood and triggers the feeling of missing his family. Now Saroo becomes obsessed to find his mother Kamla and his siblings. Will he succeed in his search?

Autres Livres Disponibles

En nous créant à Son image, Dieu nous a offert la capacité d’aimer comme Lui. Il est pourtant très difficile de déployer ce don précieux. Nous devons apprendre à installer la paix entre le masculin et le féminin qui sont souvent en conflit en nous et autour de nous afin de rétablir l’équilibre de ces deux identités. Aimer, cela s’apprend et notre collaboration est indispensable pour dépasser les blocages dus à nos blessures. Cette éducation sera également une clé pour résoudre la crise de masculinité qui se manifeste de nos jours. Il nous faut donc retourner à l’école de l’Amour, nous mettre à l’écoute de l’enseignement du Père. Ce livre s’adresse à chacun d’entre nous, car nous sommes tous prisonniers de comportements affectifs non éduqués. Il communique aux hommes et aux femmes un nouvel espoir de retrouver toute leur noblesse en parvenant à la stature de fils et filles du Père et les mettra en route sur un chemin pour être capables d’aimer en vérité. Apprenons de Celui qui seul sait aimer !

« Les origines du totalitarisme », ouvrage paru en trois volumes en français chez trois éditeurs différents, réunis ici en un seul volume comme dans l’édition américaine, constitue le coeur de l’oeuvre de Hannah Arendt. Le texte est accompagné d’un dossier critique, d’oeuvres complémentaires et de correspondances. ©Electre 2018

Sainte Thérèse d’Avila – Le château intérieur

Marie Viloin

L’avis de La Procure :

Mêlant lectures du « Château intérieur » et explications de religieux carmes, M. Viloin réussit à travers ce film à nous rendre accessible la vie spirituelle à l’école du Carmel, l’art de l’oraison selon la grande Thérèse. Idéal pour grandir dans sa vie de prière.

Une recension de Céline Hoyeau, La Croix

Expert de la prévention des abus sexuels sur mineurs, le père Stéphane Joulain livre le fruit de sa recherche et de son travail clinique.

Dans le combat contre les abus sexuels des enfants, « on ne peut s’improviser spécialiste », affirme le père Stéphane Joulain, prêtre de la Société des missionnaires d’Afrique (Pères blancs) et psychothérapeute. « Cela requiert de véritables connaissances et compétences. » L’ouvrage original qu’il vient de publier est lui-même le fruit d’une expérience solide, acquise au long de quinze années de recherche académique et de travail clinique auprès des victimes d’abus et des auteurs de ces crimes.

« Distorsions cognitives »

C’est à ces derniers qu’il s’intéresse ici, sujet peu abordé tant les « pédophiles » sont relégués au rang de « monstres ». Pourtant, affirme l’auteur, on ne peut avancer dans la lutte contre ce fléau de nos sociétés sans en comprendre les causes ni en prendre en charge les auteurs. « La tolérance zéro vaut pour les actes, pas pour les personnes », rappelle-t-il aussi. Déjouant de nombreuses idées reçues – par exemple celle du « cercle de l’abus » qui voudrait que si l’on a été victime d’abus, on devienne auteur d’agressions sexuelles à son tour –, Stéphane Joulain s’emploie, à partir des études menées dans les pays anglo-saxons, à décrypter le cheminement mental des abuseurs, et notamment ces « distorsions cognitives », autrement dit ces pensées qu’ils se fabriquent pour s’autoriser à passer à l’acte en minimisant, en justifiant ou encore en excusant tel comportement. « Dieu m’a créé comme cela », « Le mal est entré en moi », « la chair est faible »…

Le choix existe d’abuser ou de ne pas abuser

Repérer ces pensées permet de déceler ce lieu de la conscience où le délinquant sexuel a choisi d’abuser et ainsi de le confronter à ses responsabilités. Car, affirme Stéphane Joulain, le choix existe toujours d’abuser ou de ne pas abuser. Au passage, il rappelle que « tous les ”pédophiles” ne sont pas délinquants sexuels et tous les délinquants sexuels sur mineurs ne sont pas des “pédophiles” ».

Ce livre courageux trace la voie d’une prise en charge intégrale de l’abuseur, qui tienne compte de toutes ses dimensions, y compris spirituelle. Celle-ci est à la fois « ce qui peut avoir contribué de manière significative à l’abus » mais aussi « une ressource importante qui peut aider le délinquant sexuel à ne pas ou ne plus abuser ». Si cet ouvrage dépasse le cadre de l’Église, il n’en reste pas moins incontournable pour toute personne engagée dans la lutte contre les abus sexuels commis par des clercs.

L’évêque propose une nouvelle lecture du chapitre de saint Jean qui préfigure le mystère eucharistique

Une étude des textes bibliques qui engagent l’homme à entrer dans une démarche de résilience

Voici une Bible vraiment pas comme les autres ! Introductions, riches dossiers documentaires, illustrations superbes entourent le texte de la Bible de la liturgie et en facilitent considérablement la lecture tout en donnant l’envie d’aller toujours plus avant dans la découverte. Un magnifique travail pour mettre la parole de Dieu à la portée de tous, jeunes ou adultes.

Une étude sur les débuts du christianisme qui s’appuie sur les travaux historiques et archéologiques pour révéler la véracité des textes bibliques.

La première partie de l’ouvrage dépeint le portrait de Joseph à travers les quatre Evangiles. La seconde partie traite des différentes étapes de la vie du saint, à la fois époux et figure paternelle, de son amour pour sa femme, Jésus et Dieu. Avec les témoignages d’un père de famille.

Le moine propose une réflexion à la fois philosophique et théologique sur le thème de l’écoute et du regard. Il développe son argumentation en s’appuyant notamment sur la règle de saint Benoît et des extraits bibliques. Une invitation spirituelle pour ouvrir son coeur et demeurer attentif à la parole de Dieu.

Responsable du supplément féminin de « L’osservatore romano », la journaliste est intervenue au synode romain sur la famille en 2015. Avec la notion de droit à l’enfant, une profonde transformation anthropologique est en cours : la « parenté » disparaît au profit de termes neutres. Le processus de filiation est bouleversé, et avec elle la figure de la « mère » et son pouvoir de procréation.

Particulièrement intéressante, cette approche sur le diable, souvent abordée et sans complexe par le pape François à travers ses homélies, est complétée par des extraits de textes du Magistère et des Pères de l’Eglise. Un travail qui mérite que l’on s’arrête sur cette question nullement anodine pour le pape.

Le pasteur fait le portrait de Martin Luther King et présente sa spiritualité, les raisons de son engagement politique et de son choix de la non-violence, ses qualités d’orateur, l’influence de son action dans la lutte pour la défenses des droits des Noirs Américains aux Etats-Unis depuis les années 1960, et son inscription dans la tradition prophétique.

Réflexion sur la personne et le rôle de saint Joseph, notamment à travers les représentations de lui dans des oeuvres musicales, poétiques ou picturales.

Nous Sommes Ici

Restez Connecté